véhément

véhément

véhément, ente [ veemɑ̃, ɑ̃t ] adj.
XIIe; lat. vehemens
Littér.
1Qui a une force impétueuse. ardent, impétueux, passionné. « Sa déception est de nouveau si grande, son désespoir si soudain, si véhément » (Bernanos).
2Qui a une grande force expressive, qui entraîne ou émeut. emporté, enflammé, entraînant, fougueux. Un ton véhément. « Un prêche véhément du Père Paneloux » (Camus). « L'orateur, lorsqu'il veut être véhément et pressant » (Marmontel).

véhément, véhémente adjectif (latin vehemens, -entis) Qui s'exprime avec emportement, fougue ; passionné, enflammé : Un orateur véhément. De véhéments reproches.véhément, véhémente (synonymes) adjectif (latin vehemens, -entis) Qui s'exprime avec emportement, fougue ; passionné, enflammé
Synonymes :
- emporté
- enflammé
- entraînant
- frénétique
- impétueux
- passionné
- vif

véhément, ente
adj. Litt. Ardent, impétueux. Un orateur, un discours véhément.

⇒VÉHÉMENT, -ENTE, adj.
Littéraire
A. — [Corresp. à véhémence A]
1. [En parlant d'un sentiment, d'une idée] Qui est d'une force intense, impétueuse. Colère, passion véhémente. Me transportant en imagination au sein de nos domaines héréditaires, que je n'avais jamais vus, je me figurais nos fermiers, nos tenanciers, et je les entourais d'un véhément amour (GOBINEAU, Pléiades, 1874, p. 31). Ce véhément désir de rompre en visière au monde est-il jamais suivi d'effet? Peut-on vivre ainsi jusqu'à la mort, dans un perpétuel état de révolte contre soi-même? (GREEN, Journal, 1952, p. 191).
2. [En parlant de l'expr. d'un sentiment, d'une idée] Qui manifeste une telle force. Attaque, critique, exhortation, protestation véhémente; reproches véhéments. Alors tante Dide, qui écoutait les paroles véhémentes de Silvère avec une sorte de ravissement, posa sa main sèche sur le bras de son fils (ZOLA, Fortune Rougon, 1871, p. 158). Il apparaissait même dans ces quelques pages véhémentes et insensées qu'il [Suarès] venait de livrer au public, qu'il ne connaissait de lui [Chopin] que juste ce qu'il fallait pour fournir à sa violence un aliment de mauvais aloi (GIDE, Ainsi soit-il, 1951, p. 1185).
3. [En parlant d'une pers.] Qui fait preuve de fougue, d'une grande force expressive. Le devoir d'être aussi froids, aussi patients, aussi mesurés, aussi habiles, que nous avons été enthousiastes, véhéments, alors qu'il s'agissait de rejeter dans le néant les contrefaçons du Bas-Empire (GAMBETTA, Discours, juin 1871 ds Fondateurs 3e Républ., p. 93).
Rare. [En parlant d'un animal] Fougueux, impétueux. La tension de se maintenir d'une seule main sur ce cheval véhément, de le guider, de surveiller la vache, de soutenir la lourde pique, de viser, amoncelaient en lui une telle fatigue qu'enfin il fallut se décider (MONTHERL., Bestiaires, 1926, p. 409).
B. — [Corresp. à véhémence B] Violent, intense. Une colonne incandescente fusa vers le ciel avec de véhémentes détonations (VERNE, Enf. cap. Grant, t. 3, 1868, p. 173).
En partic. Épicé. Une sauce véhémente aux tomates et au safran (GAUTIER, Tra los montes, 1843, p. 24). Des plats véhéments, assaisonnés à la marjolaine et au macis, à la coriandre et à la sauge (HUYSMANS, Là-bas, t. 1, 1891, p. 185).
Prononc. et Orth.:[], fém. [-]. Ac. 1694, 1718: vehement; dep. 1740: véhé-. Étymol. et Hist. Ca 1200 « violent, impétueux » vehement espir (Job, éd. X. Foerster, f° 35 v°, p. 340); en partic. 1. 1370 « qui se manifeste avec une force soutenue et impétueuse » (ORESME, Ethiques, éd. A. D. Menut, VII, 20, p. 409); 2. 1409 « qui témoigne de la fougue et de la passion de convaincre » vehementes raisons prouvées et solues (CHRISTINE DE PISAN, Faits et bonnes mœurs du roi Charles V, 1re part., prol., éd. S. Solente, p. 5); 3. ca 1480 « (de quelqu'un) qui s'exprime avec fougue, passion » (GUILLAUME COQUILLART, Monologue Coquillart, 311 ds Œuvres, éd. M. J. Freeman, p. 240); 4. ca 1485 « d'une intensité extrême » une erreur vehemente (Myst. Vieux Testament, XV, 3749, éd. J. de Rothschild, t. I, p. 353). Empr. au lat. class. vehemens « emporté, impétueux; violent, intense ». Fréq. abs. littér.:301. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 209, b) 357; XXe s.: a) 558, b) 574.
DÉR. Véhémentement, adv. a) [Corresp. à supra A] Avec véhémence, d'une manière véhémente. Ariane courut à moi, et tout de go colla ses chaudes lèvres aux miennes, si véhémentement que nous chancelâmes tous deux (GIDE, Thésée, 1946, p. 1428). [Avec un verbe de déclaration] Accuser, apostropher, proclamer, reprocher véhémentement. Non! non! mille fois non: nous ne l'admettrons pas! s'écria véhémentement Fleurissoire (GIDE, Caves, 1914, p. 817). b) P. ext. (Très) fortement. Souhaiter, soupçonner véhémentement. La peau d'âne (si c'était une peau, ce dont je doute véhémentement aujourd'hui), mal tendue (A. FRANCE, Pt Pierre, 1918, p. 65). []. Att. ds Ac. dep. 1762. 1res attest. a) 1363 terme de prat. « très fortement » vehementement suspeceneuse dudit fait (Confirmation des Lettres de Guillaume Evesque de Langres ds Ordonnances des Rois de France, t. III, p. 664), actuellement vx, b) 1492 « avec une grande ardeur » frictation faicte vehementement (La Cirurgie de maistre Guillaume de Salicet [trad. du lat. par N. Prevost, Lyon] I, ch. 64 ds R. Ling. rom. t. 34, p. 185), c) 1552 « avec fougue, passion, très vivement » (vehementement désirée (RABELAIS, Quart Livre, éd. R. Marichal, chap. III, p. 44, ligne 47-48)); de véhément, suff. -ment2. — Fréq. abs. littér.: 32.
BBG. — ARVEILLER (R.). Méd. et matière méd. R. Ling. rom. 1970, t. 34, p. 185 (s.v. véhémentement). — QUEM. DDL t. 31 (s.v. véhémentement).

véhément, ente [veemɑ̃, ɑ̃t] adj.
ÉTYM. V. 1170; veement « violent », 1119; du lat. vehemens, vehementis, de même sens.
Littér. ou style soutenu.
1 Qui a une force impétueuse. Impétueux, passionné. || Désir, sentiment véhément; envie, passion véhémente. Ardent.Les entraînements (cit. 3) les plus passionnés de sa nature véhémente. || Caractère, esprit véhément (→ Ombrage, cit. 11). || Sensibilité véhémente.Femmes impétueuses (cit. 6), véhémentes.
1 Sa déception est de nouveau si grande, son désespoir si soudain, si véhément qu'une telle disproportion de l'effet à la cause inquiète tout de même ce qui lui reste encore de bon sens ou de raison, à travers son délire grandissant.
Bernanos, Sous le soleil de Satan, I, III.
Vieilli (à propos d'un besoin physique). || Une soif véhémente (→ Gorge, cit. 15).
2 (Fin XIVe). Qui a une grande force expressive, qui emporte, entraîne ou émeut. Emporté, enflammé (cit. 25), entraînant, fougueux. || Discours, prêche (cit. 3), style, ton véhément. || Éloquence; sortie véhémente ( Catilinaire). || Une voix pathétique (cit. 2) chantant les vers de Racine comme une mélopée véhémente, emphatique. || Voix véhémente, forte.
2 (…) en ses plus véhémentes menaces il (Vergniaud) restait encore conditionnel (…)
Jaurès, Hist. socialiste…, La Gironde, t. VI, p. 308.
(Personnes). || Avocat (cit. 15), orateur véhément. → Enthymème, cit. || Il a été véhément dans ses déclarations.
3 (1573). Littér. Intense, violent. || Ciel d'un bleu véhément (→ Importation, cit. 2).
CONTR. Langoureux.
DÉR. Véhémentement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Игры ⚽ Нужен реферат?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • véhément — véhément, ente (vé é man, man t ) adj. 1°   Qui se porte avec ardeur et force à tout ce qu il fait. •   Elle [la grâce] agit pleinement, Et tout semble possible à son feu véhément, CORN. Poly. II, 6. •   Votre amour étant pure, encor que… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • vehement — VEHEMÉNT, Ă, vehemenţi, te, adj. (Despre oameni şi manifestările lor) Violent, impetuos, furtunos. – Din fr. véhément, lat. vehemens, ntis. Trimis de cornel, 02.03.2004. Sursa: DEX 98  VEHEMÉNT adj. 1. viguros, violent, virulent. (Un protest… …   Dicționar Român

  • Vehement — Ve he*ment, a. [L. vehemens, the first part of which is perhaps akin to vehere to carry, and the second mens mind: cf. F. v[ e]h[ e]ment. Cf. {Vehicle}, and {Mental}.] [1913 Webster] 1. Acting with great force; furious; violent; impetuous;… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • vehement — VEHEMENT. Vehemente. adj. Impetueux, qui se porte à quelque chose avec ardeur, avec impetuosité. On ne sçauroit presque raisonner avec cet homme là, il est trop vehement. esprit vehement, naturel vehement. passion vehemente. desirs vehemens.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • vehement — Adj heftig erw. fremd. Erkennbar fremd (18. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus l. vehemēns ( entis), zu l. vehere (vectum) führen, bringen, fliegen . Abstraktum: Vehemenz.    Ebenso nndl. vehement, ne. vehement, nfrz. véhément; Vehikel. ✎ Brunt (1983) …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • vehement — [vē′ə mənt] adj. [LME < MFr véhément < L vehemens, eager, vehement < base of vehere, to carry: see WAY] 1. acting or moving with great force; violent; impetuous 2. having or characterized by intense feeling or strong passion; fervent,… …   English World dictionary

  • vehement — late 15c., from M.Fr. vehement impetuous, ardent, from L. vehementem (nom. vehemens) impetuous, carried away, perhaps from a lost present middle participle of vehere to carry (see VEHICLE (Cf. vehicle)). The other theory is that it represents… …   Etymology dictionary

  • vehement — »heftig, stürmisch, ungestüm«: Das Adjektiv wurde Anfang des 18. Jh.s – wohl unter dem Einfluss von frz. véhement – aus gleichbed. lat. vehemens ( entis) entlehnt oder aber zu »Vehemenz« (s. u.) gebildet. Das lat. Adjektiv gehört wahrscheinlich… …   Das Herkunftswörterbuch

  • vehement — Vehement, Vehemens, Acer. Vehement et impetueux, Torrens, torrentior, torrentissimus, Imþpetuosus. Fureur vehemente, Incitatus furor …   Thresor de la langue françoyse

  • vehement — Adj. (Aufbaustufe) geh.: von großer Stärke, heftig Synonyme: energisch, kräftig, scharf, stürmisch, wild, wuchtig, ungestüm (geh.) Beispiel: In der Fabrik ist ein vehementer Protest ausgebrochen. Kollokation: etw. vehement fordern …   Extremes Deutsch

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”